Recherche avancée

Vers page d'accueil Université de Toulouse - Jean Jaurès Vers page d'accueil Université de Toulouse - Jean Jaurès
Accès ENT

Formations

Vous êtes ici : Accueil Géo > Formations > Licence


Licence 2016 : modules de 2e année

Semestre 3

  • UE 301 : Les milieux naturels : composantes et organisation
L’UE a pour objectif principal d’initier les étudiants de 2e année à l’analyse des processus et dynamiques sectorielles (climatiques, géomorphologiques, biogéographiques…), commandant l’organisation et le fonctionnement des milieux naturels. A la suite, l’objectif secondaire est de donner les moyens d’analyser les milieux naturels de façon globale et systémique. On examine pour cela la façon dont les processus et les dynamiques des différentes composantes interagissent, de concert avec la composante anthropique, pour modeler des milieux originaux. D’un point de vue méthodologique, il s’agit d’acquérir quelques idées-clés, un vocabulaire spécifique, de savoir localiser les phénomènes étudiés, d’être capable d’appréhender les milieux naturels à des échelles spatiales et temporelles différentes, d’apprendre à utiliser et maîtriser quelques outils conceptuels et techniques, de mettre en place des méthodes d’analyse des milieux.

  • UE 302 : Photographie aérienne et cartographie numérique
La photographie aérienne est un support d’information géographique privilégiée par la géographie. Dès la fin de 19ème siècle, que ce soit en ballon ou accroché à des pigeons, les appareils photographiques ont enregistrées des images riches de sens pour cartographier et qualifier les activités humaines qui dessinent les paysages. Du format argentique d’il y a plus d’un siècle aux données numériques orthorectifiées disponibles en ligne aujourd’hui, les photographies aériennes enregistrent les archives des territoires et de leurs dynamiques. Dans cette UE nous présentons les notions techniques inhérentes à la bonne utilisation des photographies aériennes : nature du signal, principes optiques d’acquisition, déformation géométrique et parallaxes, calcul d’échelle, règles d’interprétation… en introduisant parallèlement la prise en main de logiciels graphiques (Inkscape et Gimp) qui permettent la réalisation de cartographie numérique de type posters et/ou dossiers thématiques.

  • UE 303 : Géographie des populations
L’objectif de ces enseignements (d’initiation) est de montrer en quoi la connaissance des populations dans leurs territoires est essentielle pour la compréhension des sociétés contemporaines (et non de délivrer une somme de savoirs à prétention exhaustive). C’est pourquoi l’accent est mis sur des notions et des problématiques, et sur certains des enjeux, de nature sociale et/ou politique, liés à la connaissance des populations (recensements de populations ou politiques de planning familial, par ex.). On présente d’abord les fondements de l'analyse démographique, en prenant en compte les conditions dans lesquelles ont été et sont élaborés les savoirs sur les populations, tout en analysant les composantes majeures de l'évolution des populations (fécondité, vieillissement...). On aborde ensuite des questions plus spécifiquement géographiques à propos du peuplement (migrations, inertie et dynamiques des systèmes de peuplement), à différentes échelles, à partir d’exemples choisis tant dans les pays du Nord que dans ceux du Sud.

  • UE 304 : Géographie de la France
Cet enseignement vise à doter les étudiants des connaissances nécessaires à l’analyse approfondie de l’espace français. En cours magistral, son organisation articule d’abord des approches géo-historiques traitant de la constitution, de l’organisation et de l’identité du territoire puis des milieux naturels et des paysages. Des séances thématiques sur les questions environnementales, la ruralité, l’agriculture, l’industrie et les transports succèdent ensuite à une analyse des évolutions socio-spatiales récentes du territoire. Cette partie permet notamment d’insister sur leurs aspects démographiques et, plus spécifiquement, sur l’étude des espaces urbains et de ceux de faible densité. Une mise en perspective aux échelles européennes et mondiales conclut le cycle des cours magistraux. Dans les travaux dirigés, l’accent est mis sur les compétences nécessaires à l’analyse multiscalaire des thèmes et questions abordées en cours magistral ainsi que sur les connaissances de la diversité de la France et de ses territoires.

  • UE 305 : Méthodes d'enquête et d'observation de terrain 1
L’UE 305 vise à consolider les bases méthodologiques (UE 105 et UE 205) des étudiants et à les rendre autonomes dans la construction d’une étude de terrain approfondie, engageant analyse des pratiques spatialisées, des représentations, des formes spatiales.

Une formation théorique (« Kits méthodologiques ») leur permet de saisir les intérêts respectifs, les complémentarités et limites de deux des trois démarches méthodologiques abordées : l’enquête qualitative par entretien, l’enquête par questionnaire et l’analyse des formes et paysages. L’UE comporte deux options au choix : l’option A associe l’enquête qualitative par entretien et l’analyse des formes et paysages ; l’option B associe l’enquête qualitative par entretien et l’enquête par questionnaire

Sont abordés notamment, l’articulation entre question d’étude et choix méthodologiques, gestion des contraintes relatives au terrain, construction pragmatique d’un protocole d’étude, impliquant toujours la mobilisation de compétences complémentaires.

Chaque année, le fil directeur est la préparation d’une enquête de terrain collective engageant plusieurs groupes dont la réalisation se fait dans le cadre de l’UE 405.

  • UE 306 : Langue vivante ou option (à choisir dans le catalogue des autres composantes de l'université)

  • UE 307 : C2I, Certificat Informatique et Internet


Semestre 4

  • UE 401 : Notions et objets de la géographie, approche historique
Cette unité d’enseignement vise à inciter les étudiants à réfléchir aux fondements et aux orientations de la géographie. À partir d'une perspective historique, il s’agit d’éclairer les raisons de l’émergence et de la diffusion de notions essentielles (telles que milieu et espace), les modalités de la construction d'objets majeurs (la ville, le rural, entre autres), de montrer la variabilité des significations qui sont attribuées aux unes et aux autres. Les étudiants acquièrent ainsi une meilleure maîtrise de ces notions, en même temps que des repères indispensables dans l’histoire de la géographie française au xxe siècle. Les cours magistraux présentent les notions et objets en informant sur les contextes scientifiques, institutionnels et sociaux de leur élaboration, tandis que les travaux dirigés sont principalement consacrés à l’analyse de textes significatifs de leurs usages et des façons de les appréhender.

  • UE 402 : Télédétection et traitement d'image
En Géographie, la télédétection – acquérir à distance de l’information – est associée à l’imagerie spatiale. De la photographie numérique depuis l’espace en quelque sorte où la plus grande distance à la Terre donne une vision plus large de l’assemblage des paysages. En orbite, les plates formes d’acquisition offrent de plus une répétitivité de prises de vues de quelques secondes à quelques jours pour ouvrir à des applications dans la dynamique des phénomènes physico-chimiques et/ou dans le suivi diachronique des changements de l’occupation du sol. Les champs d’application de la télédétection vont ainsi de la météorologie à la géographie pour laquelle nous détaillerons de nombreux exemples d’application. Les principes et les méthodes propres à la télédétection seront étape par étape détaillés et mobilisés concrètement à travers la prise en main des applications QGIS, ArcGIS, IDRISI et MONTEVERDI. Les traitements numériques des images seront intégrés in fine pour produire de la statistique spatiale.

  • UE 403 : Développement et mondialisation
L’objectif du module est d'aborder de manière critique, à partir de l’approche géographique, la notion de développement dans le contexte de la mondialisation. Notre démarche vise de façon complémentaire à traiter de la question du développement avant de s'attacher ensuite à caractériser différents processus de la mondialisation contemporaine (temporalités, acteurs et métropolisation). La notion de « développement » renvoie à la question des représentations du monde, des valeurs qui la sous-tendent (le progrès notamment), des rapports des sociétés à leur milieu naturel. Le module propose une lecture du monde interrogeant une mondialisation impulsée et influencée par les puissances occidentales avec également une prise en compte de la montée en puissance des puissances dites « émergentes », puis en insistant sur les inégalités de développement à différentes échelles (problèmes alimentaires, dégradation des milieux naturels, retour des questions de pauvreté au Nord) ainsi que sur le rôle des grands acteurs économiques (Firmes transnationales, Etats, Institutions internationales, ONG). Parmi les thèmes abordés : les ressorts et effets géographiques de la mondialisation, les théories et pratiques du développement, les questions de durabilité et de décroissance, la métropolisation, les stratégies des firmes transnationales et la faim dans le monde entre autres.

  • UE 404 : Sociétés et développement territorial dans le monde
La question du développement territorial et de l’aménagement des territoires dans le monde consiste à s’interroger sur les transformations des territoires, sur l’organisation de l’espace, à toutes les échelles, du local au niveau mondial et donc à poser la question des forces et des faiblesses des territoires. Il s’agit aussi de comprendre quels sont les mécanismes à l’œuvre pour atténuer ces déséquilibres, qu’ils reposent sur la mise en œuvre de politiques publiques, la mobilisation d’acteurs des sphères économiques ou associatives voire sur la mobilisation citoyenne. Les questions traitées le sont dans des territoires variés, densément urbanisés ou ruraux, fragiles ou en développement, etc., et renvoient également à la compréhension de politiques sectorielles comme celles des transports, de l’urbanisme, de l’agriculture, de l’environnement tout comme à leur articulation sur les territoires. Ce cours interroge aussi sur les choix et les dilemmes de l’action : comment favoriser le développement économique tout en protégeant les milieux naturels, comment équiper le territoire en réseaux de communications rapides sans renforcer le poids des plus grands centres au détriment des niveaux intermédiaires. L’objectif du développement durable fait-il ou non partie intégrante de la mise en œuvre des politiques de développement et d’aménagement ?

  • UE 406 : Langue vivante ou option (à choisir dans le catalogue des autres composantes de l'université)


  • UE 406 - option : Géographie de l'Amérique Latine
Cet enseignement propose de familiariser les étudiants linguistes (département d'espagnol, section de portugais, etc.) aux problématiques géographiques contemporaines que connaissent les pays d’Amérique latine, telles que : la question urbaine, le développement des espaces ruraux, l'évolution démographique, les espaces des inégalités et le défi richesse/pauvreté, la gouvernance des territoires, la faiblesse de l'Etat-nation, les systèmes productifs (agriculture, industrie, tourisme,…), la gestion des ressources locales, la notion de risque, ou, encore, les systèmes de transport, la question énergétique, les intégrations régionales, la donne géopolitique, etc.

Une réflexion spatialisée sera proposée afin de comprendre les enjeux liés à l’inscription territoriale des activités humaines, à leurs impacts sur les milieux et leurs ressources, et à la configuration des lieux de vie des populations.

Les travaux des géographes latino-américanistes les plus emblématiques seront mobilisés à travers des publications-clés et des argumentaires qui nourrissent les débats actuels.

  • UE 407 : C2I, Certificat Informatique et Internet

rédigé par Laurent Jegou

mise à jour le 16 février 2016


Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page